Éloge du professeur Emmanuel Plouvier

Faire un don sécurisé par CB :

Voici quelques mois le professeur Emmanuel Plouvier a pris sa retraite. Emmanuel Plouvier a longtemps dirigé le service d’oncologie pédiatrie du CHU Besançon, service dont il a su porter très haut les compétences. À l’occasion de son départ, de nombreux discours et témoignages ont mis en valeur les qualités et l’œuvre d’Emmanuel Plouvier, Voici mon témoignage.

Rien ne devait nous amener à nous rencontrer. Tout a commencé un jour de janvier 2002 quand Nausicaa a connu les premiers symptômes d’une maladie dont les parents entendent parfois parler mais dont nous ils ne connaissent rien.

Avec Fabienne, mon épouse, nous avons alors rencontré pour la première fois le patron du service d’oncologie pédiatrie. Pas terrible comme rencontre, l’impression d’être dans le bureau du proviseur. Quelle attitude adopter d’ailleurs quand on doit annoncer une si terrible nouvelle à des parents ? Nous avons eu des réactions de parents désemparés, encore plus quand nous avons appris que la leucémie de Nausicaa relevait du syndrome de Philadelphie, ce qui signifiait bien peu de chances de rémission.

À force de jours et de nuits passés dans l’hôpital, nous avons appris à connaître Emmanuel, à nous connaître. Son abnégation était admirable. Je l’ai vu entrer dans des chambres où la mort était proche, en sortir défait et rentrer dans la suivante sans laisser transpirer la moindre trace de désarroi. Toujours l’espoir qui doit ouvrir les portes. Les parents pouvaient exprimer leur colère, jamais les enfants ne lui ont manqué de respect. Une fois pourtant… Après le décès de Nausicaa, lors de ses obsèques, j’ai bien cru qu’Emmanuel baissait les bras. Je lui ai dit qu’il fallait continuer parce que Nausicaa le voulait, nous l’avait demandé.

Après la disparition de Nausicaa, entre le médecin et le parent, il n’y avait plus la barrière médicale, nous sommes devenus amis. Il est vrai que nous avions déjà entamé un autre type de relations. Un jour, je lui avais demandé s’il y avait assez de financement pour la recherche contre les leucémies. « Non » m’avait-il répondu. Alors je lui ai annoncé que j’allais lui en trouver. Nous avons créé l’association Nausicaa combat sa leucémie et tout est parti de ce bref échange dans un couloir… où parfois je l’imitais en compagnie des infirmières.

Sa vie durant Emmanuel a tout donné au service de son métier, suscitant, sans le vouloir, l’admiration. Marqué voici quelques années par le décès de Claire, son épouse, il est allé au bout d’une vie professionnelle qui ne peut qu’inciter au respect. Une vie d’honneur. Quand on pense au nombre de décorations accordées à des gens qui n’ont pas fait grand chose de leur vie en faveur des autres, il est bien regrettable que la Légion d’honneur ne lui ait jamais été décernée. Il est encore temps.

André Jannet

Président de l’association Nausicaa combat sa leucémie